Terralia, le pôle de compétitivité des filières fruits & légumes, céréales, vigne et vin du Sud-est de la France

Accès membre

Demande d'accès ou de mot de passe

> Toutes nos actus

Le projet VESPA, porté par le CEA est lauréat de l’appel ADEME GRAINE 2017. Il a pour but d’évaluer le potentiel de valorisation des effluents agricoles par des microalgues et bactéries.
Logo projet labellisé
Contexte 

Les règlementations sur la gestion des ressources en eau et les rejets polluants de l’agriculture sont de plus en plus exigeantes et incitent les agriculteurs à gérer au mieux la ressource en eau et la pollution engendrée par leurs activités.

Le projet VESPA a pour ambition de contribuer à cette démarche à travers le développement d’un procédé efficace de traitement des effluents agricoles.

Celui-ci combinera l’action de microalgues, de bactéries photosynthétiques et de bactéries hétérotrophes. Les microalgues ont en effet la capacité de traiter très efficacement la charge minérale (azote, phosphore notamment) alors que les bactéries (principalement hétérotrophes) seront responsables de l’élimination de la charge organique. Les bactéries photosynthétiques anoxygéniques ont quant à elle la faculté de traiter des micropolluants dont les pesticides.


Objectif

Image1

Le projet VESPA se décompose en trois phases. 

► Dans la première phase, les expertises du CEA sur les microalgues et d’Adequabio sur les bactéries photosynthétiques seront mises à contribution afin d’élaborer des consortiums efficaces pour le traitement de différents types d’effluents agricoles.

► La deuxième phase consistera à valider un système de traitement des effluents agricoles à l’échelle du laboratoire en prenant comme cas d’étude le traitement des effluents de serre.

► Dans la troisième phase, un système de traitement à l’échelle pilote sera implanté dans une serre expérimentale au CTIFL de Balandran afin de tester la robustesse du procédé et le maintien d’une bonne capacité épuratoire dans le temps.

De plus, une attention toute particulière sera apportée à la facilité de mise en œuvre du procédé dans le but de faciliter son déploiement. La biomasse produite lors de ces essais sera testée pour ses activités biostimulant et de biocontrôle par Vegenov.

En parallèle de ces phases expérimentales, une étude sociologique sera menée par Territoires Sociaux auprès des agriculteurs et acteurs sur le terrain. Cette étude permettra l’amélioration du procédé du point de vue de son acceptation par les futurs utilisateurs finaux. De même, l’Association Provençale de Recherche et d'Expérimentation Légumière (APREL) et la Chambre d’Agriculture des Bouches-du-Rhône (CA13) participeront au développement du procédé en tant que conseillers du monde agricole. Ils permettront également une large diffusion du procédé auprès des agriculteurs.

Image2

 

Retombées attendues pour les partenaires

- Evaluation du potentiel des microalgues et des bactéries photosynthétiques pour le traitement des effluents agricoles

- Recyclage des effluents agricoles

- Production durable de biomasse valorisée en amendement des sols comme biofertilisant et biostimulant

 

 

Logo CEA Logo Adequabio Logo Vegenov Logo CITFL Logo Aprel Logo Chambre Agri

 

Bon à savoir !

La labellisation par un pôle de compétitivité est un critère de sélection. 

Contactez-nous dès à présent pour vous accompagner dans la la recherche d’un partenaire économique

Nos prochaines commissions de labellisation auront lieu le 24 mars et 21 avril 2020

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter

Géraldine Krausz - Chargée de mission innovation 

  06 22 66 02 70

 

Partager :

Actualités

nos derniers tweets