Terralia, le pôle de compétitivité des filières fruits & légumes, céréales, vigne et vin du Sud-est de la France

Accès membre

Demande d'accès ou de mot de passe
Vous êtes ici : AccueilActualitésCroissance et filièresFlash "Intelligence économique" : le nouveau risque cyber des logiciels malveillants !

> Toutes nos actus

Flash IE

"Les logiciels malveillants de minage de cryptomonnaies, un nouveau risque cyber"

 

Ce « flash» évoque des actions d'ingérence économique dont des sociétés françaises sont régulièrement victimes.

Ayant vocation à illustrer la diversiié des situations auxquelles les entreprises sont susceptibles d'être confrontées, il est mis à votre disposition par le ministère de l'intérieur, pour vous accompagner dans la diffusion d'une culture de sécurité interne.

 

 

Les cybercriminels ne cessent d'innover et d'adapter leurs modes opératoires aux tendances technologiques du moment. Après les rançongiciels qui demeurent une cybermenace réelle et sérieuse pour les entreprises, les logiciels malveillants de minage de cryptomonnaies deviennent de plus en plus populaires auprès des pirates informatiques.

Un logiciel malveillant de minage de cryptomonnaie va permettre aux cybercriminels d'utiliser la puissance de calcul (CPU) des machines compromises (ordinateur, serveur, smartphone, etc.) pour générer (miner), à l'insu des victimes, une cryptomonnaie (ou monnaie virtuelle) - Bitcoin, Monero, Ethereum, etc. 

Ces logiciels malveillants utilisent plusieurs vecteurs de propagation. Ils peuvent être cachés dans des logiciels publicitaires (adware), des logiciels piratés ou des extensions Firefox ou Google Chrome. Une autre méthode très utilisée consiste à insérer un code JavaScript sur une page d'un site Internet préalablement compromis (par exemple, à la suite d'une faille de sécurité ou d'une mauvaise
configuration).

Dans ce dernier cas, le navigateur Internet des victimes est utilisé pour générer des
monnaies virtuelles.


Découvrez les conseils et pratiques suggérées à mettre en place afin de limiter les risques.

 

Partager :

Actualités

nos derniers tweets